Lecturophilie ou l’envie de lire

Ayant eu l’envie soudaine de lire quelque chose à la fin de cet été, une envie de début de conscience adulte pour ce qui est de l’art et de la littérature en général sachant que tout ce que j’avais lis avant n’était que des romans obligés par l’école.

Je crois que cette envie vient en fait du fait que j’avais une camarade de classe assez cultivée et qui avait de la passion pour la lecture, donc comme l’amitié est contagieuse, j’ai pris le fléau du syndrome de la lecture. À ce point, j’avais bien des romans dont khalti Khadija me l’avaient acheté quand j’étais petit maintenant cachés au fin fond de mon bureau dont je ne me souvenais plus,  mais je me contentais seulement d’une lecture rapide en parcourant différents textes et articles sur Internet ce qui n’est pas amusant dans son total.

L’été, le ramadan et no-life style life donnaient que mes jours trouvèrent que les nuits blanches étaient un besoin vital pour mon épanouissement virtuel éphémère.. Donc, aujourd’hui après l’adhan du Fajr et après bien entendu l’envie de lire, j’ai ouvert le tiroir supérieure de mon bureau en trouvant des livres poussiéreux pour enfants de la maternelle  (les miens) dont j’ai senti l’odeur qui m’a donné un petit mal aux poumons, esquivant donc j’ai ouvert le deuxième tiroir trouvant deux romans de poche d’Anthony Buckeridge parlant d’un jeune enfant, Bennett et son ami intime Mortimer. Deux titres, Bennett et Mortimer et Bennet prend le train dont j’ai choisi la première œuvre à feuilleté pour m’initier à cette aventure justement pour au moins avoir lu quelque chose pendant mes vacances.

Je ne sais pas si je vais commenter  le roman après lecture à ma guise, cependant cette lecture même dépendra de mon humeur et mon envie de lire, l’gana diali. En tout cas, je ne sais toujours pas où à Rabat se trouve la librairie –الألفية الثالثة– la 3ème Millénaire, question de chercher s’il y a de quoi s’attacher comme lecture.

[Image]

Publicités

Résurrection des textes 3

En s’initiant à la critique pour bonne cause bien sûr, le blogueur agharass a passé pour me faire coucou ici. Or, l’article à l’affiche à l’instant de sa visite était la deuxième série : Résurrection des textes 2, qui sans la présenter une autre fois, ma façon de refaire surface à mes articles perdus.

En apercevant l’illustration que j’ai utilisé pour les deux premières parties de la série avec son instinct de bonne foi, il s’est demandé sur la légalité de la copie de Microsoft Office Word que j’utilise. Moi, blogueur honnête, j’ai répondu..

Ça résume clairement le choix de l’illustration de cette troisième partie. Ayant l’esprit ailleurs, j’ai pensé à choisir l’application  » Bloc-notes « , or son implantation inné dans le système d’exploitation de Windows remet en cause analogiquement la légalité de la copie de Windows XP que j’utilise. Alors, pour garder ma e-réputation saine et sauve, j’ai fait le choix d’user pour cette fois Google Docs, qui lui est gratuit ainsi libre champ pour moi de l’utiliser à tout-va le plus innocemment du monde, oui. (Ndlr : Le document dont l’illustration est tirée et bel et bien en ligne, vous pouvez ainsi l’éditer à l’aise quand bon vous semble en suivant ce lien ouvert au grand public.)

Retournons alors au cœur de cet article qui est bien sûr le 3eme volet d’une série d’articles (voir la 1ere partie ainsi que la 2eme partie)  visant à faire ressusciter et/ou renaitre mes articles qui se trouvent dans mon autre blog qui dans la longue traine sera exclusivement arabophone, mais pendant mes débuts, j’écrivais en bilingue puisque.. Oui, puisque je voyais à cette époque que gérer deux blogs chacun dans une langue différente est un travail de robot, mais bon, j’y ai survécu. Je suis officiellement un humanoïde buvant de l’eau.

J’écris ces dernières lignes par hasard. Je ne veux pas mette à sac l’article pour rien puisque la malbouffe textuelle ne fait que fuir les fidèles visiteurs potentiels. Voici le top ten de cette 3eme série  :

Vous l’avez surement remarqué, il y a un surplus d’article dans ce supposé top ten.. Oui, je voulais terminer une fois pour toute avec cette série qui plus ou moins ne faisait que de la publicité gratuite pour mes articles.

Pour le plaisir de vous revoir très bientôt, je termine ce billet avec ses paroles :

HERE COMES THE SUN
The Beatles

Here comes the sun, here comes the sun,
and I say it’s all right

Little darling, it’s been a long cold lonely winter
Little darling, it feels like years since it’s been here
Here comes the sun, here comes the sun
and I say it’s all right

Little darling, the smiles returning to the faces
Little darling, it seems like years since it’s been here
Here comes the sun, here comes the sun
and I say it’s all right

Sun, sun, sun, here it comes… ( x4 )

Little darling, I feel that ice is slowly melting
Little darling, it seems like years since it’s been clear
Here comes the sun, here comes the sun,
and I say it’s all right
It’s all right

Résurrection des textes 2

Oyez, oyez bons internautes ! Voici la fameuse ( ? ) série qui est à son deuxième épisode suite au premier  » Résurrection des textes  » qui, malheureusement était publié un vendredi matin spontanément sans avoir à programmer puisque l’excitation n’attend point.

Une fois n’est pas coutume, du point que c’est pour les autres.. Ici, c’est officiellement une coutume, donc cette deuxième série est aussi publié un vendredi matin, Wouhou (le spell checker de Google me suggère pour Wouhou : Chouchou, Ouïghour, Yoghourt, Cachou).

C’est bien, plus de 10 liens sortant dans la 1ere série puisque je le veux (techniquement + artistiquement parlant).

Pour ce qui est du contenu des articles, je sais que c’est.. comment dire? Ah ouais, limite médiocre. Ici, chez Fajr Breeze, on a du style.. Tout bon débutant est remarquablement médiocre. Moi, je ne suis pas débutant, point ; retour à la ligne.

Cool, cool, cool.. Donc, voici le top ten de mes autres articles qui se trouvent sur mon blog arabe :

Il me reste encore d’autres articles, donc c’est au-delà d’une série binôme que j’avais excepté au début..

Bon ben, à la prochaine.  :)

HAPPY TOGETHER
The Turtles

Imagine me and you, I do
I think about you day and night, it’s only right
To think about the girl you love and hold her tight
So happy together

If I should call you up, invest a dime
And you say you belong to me and ease my mind
Imagine how the world could be, so very fine
So happy together

I can’t see me lovin’ nobody but you
For all my life
When you’re with me, baby the skies’ll be blue
For all my life

Résurrection des textes

Bon OK, j’avoue. Avant mon premier article, celui de la bienvenue (Je blogue, donc je suis), j’avais réfléchi pleinement à faire du copier-coller de mes anciens articles français qui se trouve sur mon blog arabe, puis ainsi les supprimer de leurs sources pour faire genre « Mon blog ne vient pas de débuter son aventure, il est bel et bien ici depuis les nuits des temps ». Mais enfin non, au lieu de faire que du copiage (même si ce sont mes textes à moi. Quoi ? C’est bizarre ? Je suis trilingue bilingue je  vous dis !). Donc, pour ne pas faire tâche autant qu’augmenter les backlinks vers la version arabe de Fajr Breeze, j’ai pris l’énorme décision plaisir de faire le recueil des liens de mes articles francophones le temps de faire de nouveaux propres à notre temps, alors une petite série nommée « Résurrection des textes » composé de 10 liens sortant ne fera pas de mal, surtout que j’ai perdu un bon nombre d’articles suites à mon rejet de canablog, une série binôme sans exagération.

Bon, trêve de faire Kévin le kikoolol dès le début, je commence, bismi-Llâh :

(Sapristi (le juron  à la mode de l’âge des lumières), je dois rechercher mes articles depuis mon premier billet pour les classer.. Mieux vaut tard que jamais)

Donc, c’est cool. Les 10 premiers (le 9eme point pointe  vers 3 mini-posts) articles publiés sur Fajr Breeze version arabe sont là.

J’ai hâte de finir cette série pour entrainer mes doigts ainsi faire du remue-méninges sic brainstorming (Je ne l’ai jamais fais) si pas d’inspiration (Euh, j’écris pour le plaisir, non pas pour justement le but d’écrire..).

I FEEL GOOD
James Brown

Whoa-oa-oa! I feel good, I knew that I would, now
I feel good, I knew that I would, now
So good, so good, I got you

Whoa! I feel nice, like sugar and spice
I feel nice, like sugar and spice
So nice, so nice, I got you